vigne

MILLESIME 2017 : Ce qu’il faut retenir pour les Vins du Monde

Les vendanges 2017 ont été faible en quantité en France mais ce phénomène ne se limite pas à notre cher pays, l’ensemble du monde viticole est touché par cette baisse de production et les conséquences devraient se faire ressentir dès 2018.

millésime 2017

L’un des millésimes les plus difficiles de ses 20 dernière années !

L’année 2017 est l’un des millésimes les plus compliqués de l’ère viticole moderne, les voyants sont au rouge dans de nombreux endroits à travers la planète.

Les pays méditerranéens ont subit une double effet négatif avec d’une part de nombreuses pertes du au gel l’hiver dernier puis une vague de chaleur cet été qui a entraîné de faibles rendements. La qualité est cependant au rendez-vous notamment en Espagne comme dans les province de Valence et de La Mancha. En Italie, ce sont les pires rendements depuis 70 ans !

Italie
Italie

L’hémisphère Sud n’est pas épargné avec des gros problèmes de production au Chili et en Argentine avec El Nino. Au Chili, il y a clairement une pénurie de vin, Emiliana, ne produira pas d’entrée de gamme cette année.

En Afrique du Sud, la situation est catastrophique au niveau de la sécheresse notamment dans le Swartland, région déjà sèche en temps normal. Nos producteurs situés autour de Stellenbosch sont beaucoup moins touchés du fait du climat plus clément de cette région.

afrique du sud
Afrique du Sud

L’Australie et la Nouvelle Zélande sont moins touchés par les problèmes climatiques mais manquent de vin du à la forte demande des pays asiatiques.

On ne rentra pas ici dans le détail pour ce qui concerne la France mais la situation est la pire qu’ai connu le pays depuis 1945 : 25 % en moins à Bordeaux, 15 % en Languedoc, la Loire en baisse sauf le Muscadet.

Espagne et Italie, situation critique

L’Italie connaît une année catastrophique en terme de production avec une baisse de 28 %. En partant du Nord, le Piémont et la Vénétie baisse de 20 %. Au centre, la Toscane baisse de 45 %. Au sud, les Pouilles enregistre moins 30 % et la Sicile moins 35 %.

L’Espagne, elle, subit le gel et la sécheresse. En Rioja, c’est la pire année de l’histoire du vignoble avec jusqu’à – 50 %, autant dire que cette année il faudra se battre pour avoir du Joven. La Mancha subit les mêmes problèmes avec les mêmes conséquences.

La Rioja
La Rioja

En conclusion, cette situation difficile en terme de production va entraîner certainement une augmentation des prix du vin. Ce phénomène est déjà très visible en France et devrait aussi toucher nos producteurs à travers le monde. Les premiers tarifs reçus de nos producteurs corrobore cette tendance.

Pour finir sur un note très positive, la qualité est vraiment fantastique cette année et les premiers échantillons sur cuve le confirme. Une partie de nos blancs d‘Afrique du Sud sont déjà sur 2017 avec une qualité remarquable, le Malbec Variétal 2017 tout juste arrivé dans nos chais est très intéressant, nos producteurs présents à Millésime Bio présentaient aussi des 2017 remarquables.

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *