Archives de catégorie : Actus des Vins du Monde

L’actualité de l’importation des Vins du Monde

Retrouvez toutes l’actus des Vins du Monde avec Continent du Vin, importateur de Vins du Monde. Nous vous proposons ici des articles sur nos producteurs à travers le monde. Alors, direction l’Italie, l’Espagne, ou des contrées plus lointaines comme le Chili, l’Afrique du Sud, l’Argentine et même l’Australie et la Nouvelle Zélande.

Besoin d’informations sur un vignoble, sur un producteur ou sur un vin, reportez vous au menu horizontal. Continent du Vin vous propose une offre complète de vins étrangers importés en exclusivité en France.

Vous voulez nous contactez, direction notre formulaire de contact

Bonne Lecture

Rencontre avec Sebas- Marsilea- DO Valencia

Cet été, nous avons sélectionné de nouvelles cuvées en Europe, dont la cuvée Fusion du domaine Marsilea dans la région de Valence en Espagne. Marion lors d’un passage à Valence a pu rencontrer Sebastian, le propriétaire.

CdV : Peux tu nous donner plus d’ informations sur la cuvée Fusion, que nous avons sélectionné cet été ? Tout d’abord, quel est l’assemblage de ce vin ?

Sebas : Le Fusion est composé de Bobal à 70%, issu de vignes de plus de 50 ans, de Shiraz à 20% et d’un peu de Tempranillo et de Merlot.

CdV : Peux tu nous parler un peu de la vinification ?

Sebas : La vinification est originale pour le Fusion, car les 4 cépages sont vinifiés ensemble. J’ai choisi de ne pas les séparer pendant la fermentation. Le vin restera en cuve pendant environ 15 jours.

Pour commencer, je fais une pre-maceration à froid à 5°C pendant 2 jours. Après cela, la température commence à monter et la fermentation alcoolique commence. Je laisse la température monter jusqu’à 18°C jusqu’à la fin de la fermentation, puis je fais deux remontages par jour (avec le maximum d’oxygénation). Et au milieu de la fermentation, je fais un délestage. Apres cela, j’effectue plus qu’un remontage quotidien jusqu’à la fin de la fermentation.

CdV : Qu’en est-il des levures que tu utilises ?

Sebas : Je n’utilise que des levures indigènes. Je fais aussi de la fermentation malolactique avec des bactéries lactiques indigènes provenant des lies du Fusion du millésime précédent que je conserve précieusement au frais pendant l’année.

CdV : Est ce qu’il y a un élevage en fûts pour le Fusion ?

Sebas : Plus aucun de mes vins n’est élevé en fûts, je n’utilise que de la cuve inox… Je me passionne pour ma matière première et j’essaie d’en sortir le maximum pour l’expression de mon terroir.

CdV : Une petite description du vin pour inspirer nos cavistes et restaurateurs ?

Sebas : Fusion est un vin rouge d’une intense couleur ruby, avec des reflets pourpres. Le nez présente un joli bouquet de fruits murs et rôtis. La bouche est très enveloppante, avec une sensation veloutée, et une belle vivacité.

Visite chez Guarini, dans les Pouilles !

De retour d’un périple dans les Pouilles (Puglia en Italien – attention on ne prenonce pas le « g »), David a pu passer plusieurs jours chez Duca Carlo Guarini avec Roberto et Carlo, les deux frères qui ont pris la suite de leur père Giovanni à la tête du domaine. L’occasion rêvée pour une petite interview sous le chaud soleil d’août du Salento.

CdV : Pourriez-vous nous rappeler un peu votre Background avant de revenir au domaine familial

Roberto : Pour ma part, j’ai fait mes études à Milan où j’ai obtenu mon diplôme national d’œnologie. Par la suite, je suis parti faire mes classes un peu partout dans le monde : Napa Valley, Nouvelle Zélande, Australie, Espagne et même en France ce qui m’a permis d’approfondir mes compétences techniques et d’apprendre beaucoup dans les approches nouvelles de vinification. La trentaine approchant me semblait le moment idéal pour revenir à la maison où je suis en charge de toute la partie œnologique.

Carlo : J’ai aussi fait mes études à Milan en Ecole de Commerce, j’ai par la suite travaillé pour des grands groupes Italien où j’ai eu l’occasion de voyager et en parallèle j’ai suivi une formation en viti-oeno. A maintenant 30 ans, je suis de retour ici, je m’occupe de la partie commerciale nationale et internationale.

CdV : Nous sommes au milieu de votre Cantina, c’est un peu intimidant, on est vraiment dans un lieu chargé d’histoire.

Carlo : Oui, ici à Scoranno, vous êtes vraiment au cœur du Salento et notre famille Duca Carlo Guarini est une grande famille historique de la région. La cantina où nous sommes à plusieurs siècles et on a même retrouvé dans la région des écrits avec le blason de notre famille datant de 1065 et il y avait déjà de la vigne ! Un de nos ancêtres est venu s’installer à Scoranno lorsqu’il s’est marié avec une Frisari l’autre grande famille de la région cela remonte au 18 éme siècle. C’est pour ça que sur le Palazzo où vivent nos parents on retrouve le blason des deux familles.

Roberto : Le passé historique de notre famille n’est pas toujours facile à porter car nous avons une obligation de réussite mais c’est aussi une source de motivation et une chance de vivre ici.

CdV : Le palazzo de vos parents est impressionnant

Carlo : Oui c’est une grande demeure qui touche l’église de Scorrano avec un très grand jardin d’oliviers, oranger et citronnier, nous travaillons activement avec Roberto sur un projet de rénovation d’une partie afin d’y intégrer de nouveaux chais pour un de nos nouveaux projets.

Roberto : Oui, nous venons de reprendre 4 ha de très vielles vignes vers Otranto et nous lançons nos premières cuvées du Castello Frisari (cf plus haut) sous la DOC Negroamaro di Terra d’Otranto. Vous aurez l’occasion de les déguster lors du repas.

CdV : Je vois qu’il y a pas mal de locaux qui viennent à la Cantina pour chercher du vin.

Carlo : Oui c’est très important pour nous de garder cet ancrage à notre territoire, vous voyez, la cantina est au milieu du village et les gens viennent de toute la région pour s’approvisionner soit avec du vrac, soit avec nos belles cuvées en bouteilles. Même si la partie export est de plus en plus importante nous tenons à garder cette présence locale.

CdV : Nous n’avons pas vu beaucoup de vigne autour du village, elles sont bien cachées…

Roberto : Non (sourire), elles ne sont tout simplement pas là ! En fait, notre domaine est un domaine de polyculture avec de la vigne, des oliviers, mais aussi de la garrigue et des tomates. Ici, c’est le centre névralgique de la production de l’huile d’olive et de nos chais de vinification. Mais pour la vigne on va reprendre la voiture en direction de Lecce vers le Nord puis on ira vers l’Adriatique à mi-chemin entre Lecce et Brindisi à Torchiarolo vraiment tout près de la mer. Ce sont des vignes que la famille possèdent depuis plusieurs siècles. Nous sommes la 26ème génération désormais.

CdV : Avant de prendre la route, nous avons été choqué par les cimetières d’Oliviers que nous avons traversés dans la Salento, que se passe-t-il ici, et vous avez vous été touché ?

Carlo : Oui, c’est dramatique, la région…

La suite de cet interview, prochainement…

Marsilea – Fusion

Millésime : 2017

Cépages : 70% Bobal, 20% Syrah, 5% Tempranillo, 5% Merlot

Alcool : 14.5 %

Exposition : D.O. Valencia

Vendange : Manuelle

Œnologue : Sebastian Mancebo

Viticulture : Travail important sur les vignes avec la photosynthèse. Gestion de le surface solaire d’exposition des raisins.

Vinification : Vinification particulière car les cépages sont vinifiés tous ensemble. La vinification dure 15 jours. Pré-macération à froid à 5° pendant 2 jours. Puis fermentation alcoolique jusqu’à 18°. Remontage 2 fois par jour pour une oxigénation optimale, et délestage au milieu de la fermentation. Sebastian utilise des levures indigènes, provenant des lies de la cuvée du millésime précédent.

Dégustation : Couleur rouge ruby, très intense avec des jolis reflets violets.Le nez est très aromatique , avec des arômes de fruits murs et fruits rôtis. La bouche est séduisante, une sensation de velours nappant le palais. Très vive avec une acidité équilibrée ! La bouche est puissante mais les alcools sont très maîtrises. Belle concentration !

Accords mets et vin : A déguster selon les goûts personnels. Une cuvée pleine de surprise, que vous pourrez déguster sur une pièce de viande ou tout simplement en apéritifs, accompagné de tapas !

Conseils de consommation : Température de service : 16°

Téléchargez la fiche technique ici !

Mirabello Pinot Grigio Rosé, IGT Provincia di Pavia 2018

Un Pinot Grigio typique frais et gouleyant de la Province de Pavia renforcé par un peu de Pinot Nera vendangé tôt avec un pressurage tout en douceur pour donner une couleur saumonée et une pointe de fruits rouges…

Millésime : 2018

Cépages : Pinot Grgio 85 %, Pinot Nera 15 %

Alcool : 12 %

Exposition : Provincia de Pavia- Lombardie- Italie

Vendange : Manuelle

Vinification : Vendange à maturité début septembre, les deux cépages subissent ensemble une macération d’environ 12 h à basse température avant un pressurage lent et doux puis la fermentation a lieu en cuve inox.

Œnologue : Claudio Manera, Lella Burdese et Tony Brown

Dégustation : Couleur Rose Corail, au nez des arômes de fraise et de mûre. La bouche est délicate mais très juteuse avec des notes de baies rouges. La finale est crémeuse puis fraîche et croquante.

Accord : Pizza, Antipasti, Viandes Blanches, Charcuterie Italienne, Fruits de mer.

Téléchargez ici la fiche technique

Emiliana : proud to be vegan

PROUD TO BE VEGAN

Emiliana : les vins vegan

Worldwide Food Industry

La demande d’aliments sans viande a augmenté de 987% en 2017 et le passage au végétalien devrait constituer la plus grande tendance alimentaire en 2019. Les données de recherche de Google Trends montrent une augmentation impressionnante de l’intérêt mondial pour le véganisme.

La tendance végétalienne a quadruplé entre 2012 et 2017. Il y a eu une augmentation de 600% du nombre de personnes s’identifiant comme végétaliens aux États-Unis entre 2015 et 2017. Au Royaume-Uni, le nombre de personnes se déclarant végétaliennes a augmenté de 350% par rapport à il y a dix ans, selon une étude commandée par la Vegan Society en partenariat avec le magazine Vegan Life. Les régimes à base de plantes se développent partout en Asie. La recherche prédit que le marché végétalien en Chine augmentera de plus de 17% entre 2015 et 2020.

Emiliana : les vins vegan

Worldwide Wine Industry

Restant actuellement très niche, avec des voix commerciales suggérant un potentiel futur positif pour le vin végétalien. Beaucoup plus d’opportunités pour les végétaliens sur les marchés nordiques de la Finlande et de la Suède, aux côtés des États-Unis. Les vins végétaliens attirent beaucoup les jeunes buveurs de vin.

«Nous prévoyons que les vins végétaliens prendront de l’ampleur en 2018, notre gamme se développera donc tout au long de l’année et nous continuerons d’inciter les fournisseurs à fabriquer des vins végétaliens où ils le peuvent sans affecter les attributs du liquide» .

Le directeur commercial de la catégorie des vins du Caire The Co-Op Emiliana est certifiée pour utiliser la marque Vegan Society, qui est accréditée par les vins biologiques et biodynamiques de la société, produits sans aucun produit d’origine animale. La marque Vegan Society est enregistrée en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Inde et figure sur plus de 30 000 étiquettes de produits dans le monde entier. C’est la norme internationale pour les produits authentiquement végétaliens.

Emiliana : les vins vegan

Why Vegan Wines ?

Les vins de chez Emiliana sont élaborés sans aucune interaction avec des produits d’origine animale.

1 – Au cours du processus de vinification, le vin est filtré avant d’être mis en bouteille à travers des substances appelées agents de combustion, processus utilisé pour éliminer les protéines, la levure, la nébulosité, les taches et les colorants. Toutes ces particules peuvent apparaître naturellement lors de la fermentation et du vieillissement du vin, ce qui n’est pas « visually friendly » pour les consommateurs.

2- Certains des agents les plus populaires utilisés dans ce processus sont des produits d’origine animale tels que la caséine (protéine du lait), la chitine (de carapaces de crustacés), l’œuf dérivé du blanc d’œuf, l’huile, la gélatine (protéine de la moelle osseuse) , et l’Ichtyocolle (gélatine des membranes de la vessie de poisson). Chez Emiliana, nous avons beaucoup progressé dans le processus de développement en éliminant l’utilisation de produits d’origine animale. AUCUNE protéine animale n’est utilisée dans nos vins.

3- Nous utilisons d’autres types d’agents de finition tels que l’argile bentonite, le calcaire, l’argile kaolin, la caséine végétale, le gel de silice et les plaques végétales. Toutes les options appropriées pour éliminer toutes les particules non désirables naturellement présentes lors de la fabrication du vin. L’utilisation de ce produit rend nos vins Vegan Friendly.

@emiliana 

Nouvelle étiquette Opal Ridge !

The new label of Opal Ridge is a fun representation of all Australia !

 

La planche de surf : petit clin d’œil à ce sport nautique, bien pratiqué sur les plages, dans les baies de ce pays.

L’émeu : L’Émeu d’Australie est la seule espèce encore vivante de nos jours de la famille des dromaiidés. C’est le deuxième plus grand oiseau du monde actuel derrière l’autruche. Il peut atteindre deux mètres de haut.

Le nageur : l’Australie a un passé important aux jeux Olympiques de natation avec 58 médailles d’or dans cette discipline, sur 138 médailles d’or au total.

La fleur : chaque état ou territoire en Australie a pour emblème une fleur. Pour New South Wales, l’emblème est la Waratah (fleur de vie).

La batte de criquet : l’un des sport les plus populaire en Australie, Il existe 6 équipes, représentant chacune 1 état.

La pièce : la banque de New South Wales a été crée en 1817 et en 1825, le gouvernement Britannique a imposé le sterling standard. Tout au long de son règne, les pieces Anglaises ont été frappées en Australie.

Le chapeau : généralement porté dans le cadre d’un uniforme militaire, souvent, mais pas toujours, avec une jugulaire. L’Australie et la Nouvelle-Zélande utilisent divers modèles depuis la fin de l’ère victorienne.

Le kangourou : animal symbolique et bien connu en Australie 

La barrique de vin : Est-ce vraiment utile de vous l’expliquer !?

EMILIANA : Bodega récompensée par Tim Atkin !

TIM ATKIN – MASTER OF WINE

Le critique anglais de vins Tim Atkin reconnaît la qualité des vins de chez Emiliana ! Les vins chiliens en bio et biodynamie. Ses notes seront publiées en mars 2019 !

atkin - coyam

 

Ce journaliste renommé a attribué 96 point à la cuvée Coyam pour le millésime 2016 et 95 points à Gê, la grande cuvée du domaine ! Ce qui confirme que ces deux cuvées sont les meilleures de la Winery !

 

 

En décembre dernier, Atkin s’est déplacé sur le domaine, et notamment dans les vignes de Los Robles afin de rencontrer l’équipe de chez Emiliana : Andrès Gilmore (commercial) , Noelia Orts et Alvaro Espinoza (œnologues) et de goûter leurs vins !

atkin - novas  atkin signos blanc atkin - vigno

Une fois les notes des tasting reçus, Noelia Orts s’est dit ravie des 96 point attribués au Coyam pour ce millésime 2016 car il y a eu beaucoup de pluie en Avril cette année là et il a fallu être très concentré vis-à-vis de la vigne. Mais à nouveau, on s’aperçoit que le fait de travailler en agriculture Bio et Biodynamique, permet autant que possible de résister à des conditions climatiques difficiles.

atkin - salvajeAtkin à été très surpris par le Signos en Camenere ainsi que la cuvée nature Salvaje en assemblage Syrah/Roussanne, qui ont toutes les deux obtenues 93 points.

« Tim n’en dit pas beaucoup mais il a particulièrement apprécié la carménère ainsi que le Salvaje sans sulfites, disant que c’était très bien fait sans fautes de vinification. »

 

Noelia - Œnologue chez Emiliana
Noelia – Œnologue chez Emiliana

Enfin, Noelia souligne que l’agriculture biologique, avec des raisins de haute qualité qui permettent d’assurer la cohérence et la qualité des vins !